intelligence ambiante et technologie

L’intelligence ambiante, ou le futur de la technologie ?

02/06/20186 Min de Lecture

Dans sa toute dernière rubrique présentée sur le site Recode, Walt Mossberg, journaliste mythique dans le domaine de la technologie, a prédit que les ordinateurs étaient destinés à se fondre dans le décor, premier pas vers le concept d’«intelligence ambiante».

Cela fait 26 ans que Mossberg écrit sur la technologie et la manière dont elle affecte la vie des gens. Le 25 mai 2017, sa prédiction finale concernait « l’ordinateur en voie de disparition ». Selon lui, la technologie va transformer notre environnement avec « une intelligence et des capacités totalement invisibles ».

La fin de la technologie telle que nous la connaissons

Commençons par le début. Dans la toute première rubrique publiée par Mossberg en 1991, intitulée « La technologie personnelle », il déclarait que les ordinateurs individuels étaient trop difficiles à utiliser. À la fois compliqués et déroutants, ils n’étaient pas intuitifs pour les personnes peu averties.

Au fil des décennies, les produits sont devenus plus fiables et faciles d’utilisation, à mesure qu’ils diminuaient en taille et gagnaient en mobilité. Nous avons lentement intégré les ordinateurs à nos vies, et les versions mobiles de ces outils désormais indispensables n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Vient alors l’intelligence ambiante.

« Il peut arriver que l’ordinateur s’efface complètement, attendant d’être activé par une commande vocale, une personne entrant dans la pièce, une modification de la composition du sang, un changement de température, un mouvement. Et peut-être même une pensée », explique Mossberg. « Votre maison, votre bureau et votre voiture vont être équipés de ces capteurs et ordinateurs en attente, mais sans qu’ils ne se trouvent dans votre chemin ou même ne soient reconnaissables en tant que tels ».

Nous n’en sommes encore qu’aux débuts, mais les innovations technologiques actuelles évoluent dans cette direction. L’Amazon Echo, intégrant Alexa, et Google Home sont apparus comme les symboles de cette tendance, et se concentrent tous deux sur une utilisation domestique. Vous pouvez rechercher des durées de parcours, consulter votre planning de travail, demander des recommandations de restaurants et contrôler la température en énonçant une simple commande vocale.

Les voitures sont également à l’avant-garde de cette évolution. Puisque les conducteurs ne sont pas autorisés à utiliser leurs appareils portables au volant, les capacités de commande vocale deviendront bientôt un élément indispensable de la technologie des véhicules. Et le secteur de la santé est également concerné. Comme l’a récemment révélé Les Echos, Apple travaille actuellement sur un projet confidentiel dont le but est de créer des capteurs non invasifs (c.-à-d. sans aiguilles), qui surveillent les niveaux de glucose des personnes diabétiques. Dans un autre registre encore, Hollywood imagine des manières dont l’intelligence ambiante peut aller jusqu’à transformer les relations, comme par exemple avec le film Her.

Il semblerait que le lieu de travail soit tout autant concerné par l’arrivée de l’intelligence ambiante que ces autres secteurs. Les commandes vocales, ainsi que les ordinateurs qui n’envahissent pas l’espace physique pourraient créer un environnement et un design de bureau totalement innovant. Voici une brève immersion dans le bureau du futur, remodelé par les innovations technologiques.

Les applications en matière d’intelligence ambiante

Réfléchissez un instant au mot « ambiance ». Il est abstrait (une lumière d’ambiance, une musique d’ambiance) et évoque une impression discrète mais marquante. En bref, son but consiste à mettre en valeur un environnement. Pour y parvenir, les appareils doivent saisir le fonctionnement du monde réel. Grâce aux données, ils peuvent anticiper les besoins et les satisfaire de façon proactive, s’adapter à des conditions en constante évolution, et même émettre des suggestions afin de favoriser une prise de décision éclairée.

Imaginons que vous ayez une réunion mercredi prochain, lors du déjeuner. Grâce à son intégration avec d’autres outils sur le lieu de travail, l’intelligence ambiante pourrait connaître le lieu et l’heure de la réunion, ainsi que le nombre de personnes qui y participent. Elle pourrait même noter certaines préférences ou restrictions alimentaires et commander automatiquement la livraison du déjeuner.

La technologie peut également sans difficultés accomplir certaines tâches à la demande. Par exemple, si un responsable a une série d’entretiens d’embauche prévus, il peut utiliser des commandes vocales pour afficher la candidature correspondant à chaque candidat lors de son entrée dans la salle. De même, pendant une réunion client, les technologies de l’intelligence ambiante pourraient automatiquement noter toutes les questions, suivis et tâches à réaliser, afin d’éviter l’oubli de certains éléments.

L’intelligence ambiante pourrait même aider les professionnels de la vente à conclure des affaires, en analysant certains indicateurs tels que les taux d’ouverture des emails ou les expressions du visage lors des présentations. Elle pourrait ainsi évaluer le degré de réactivité des clients aux différents discours et messages, et anticiper ce qu’ils ont envie d’entendre. Car après tout, le contexte est essentiel. Et il en va exactement de même pour le service client ou la réussite de ces derniers. En saisissant toutes les informations générales entraînant une certaine interaction, ces technologies permettent de s’assurer que les commerciaux sont bien équipés pour satisfaire tous les besoins de leurs clients.

De plus, la technologie liée à l’intelligence ambiante peut redéfinir les responsabilités des décisionnaires dans le domaine informatique. Prenez le cas des imprimantes : si un appareil a besoin d’entretien ou s’il existe un problème de sécurité suspect, l’analyse des données issues de l’objet physique pourrait permettre de détecter ces signaux et de lancer des processus en vue de traiter les incidents complexes et de prévenir les problèmes. L’ensemble de la surveillance et les tâches les plus épineuses se déroulent en arrière-plan. Cela permet d’éviter que les problèmes ne prennent trop d’ampleur et libère du temps pour que l’équipe informatique se concentre sur des activités critiques pour l’entreprise. Résultat : vous économisez du temps et améliorez votre productivité.

Nous ne savons pas encore tout ce que nous réserve l’intelligence ambiante sur le lieu de travail et dans nos vies. Mais quels que soient le secteur ou la taille de l’entreprise, les évolutions dans ce domaine rendront les bureaux plus efficaces, innovants et productifs. Pour y parvenir, une bonne collaboration est essentielle au sein de l’entreprise. Les données et les informations doivent être interconnectées : ce sont ces échanges qui permettent aux machines de se montrer réactives, et même d’anticiper les besoins des employés.

Tektonika Staff 07/12/2018 6 Min de Lecture

Équilibrez votre budget informatique avec le Device as a Service

Saviez-vous que l'employé moyen utilise trois appareils ou plus par jour dans le cadre de ses activités professionnelles ? Selon Citrix, le nombre...

Dennis Publishing 06/21/2018 4 Min de Lecture

La guerre du plastique et la responsabilité sociale des entreprises

En 2018, notre utilisation du plastique et son effet sur l'environnement sont devenus un thème majeur dans les débats. Nous produisons en effet près de...

Jasmine W. Gordon 05/30/2018 6 Min de Lecture

Où en est l’innovation numérique dans l’IA ?

L'innovation numérique liée à l'Intelligence artificielle suscite le débat parmi les acteurs du numérique. Tour d'horizon des dernières évolution de l'IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un astérisque *.