mythes Hollywood pirates informatiques

5 mythes sur le piratage informatique hérités d’Hollywood

04/09/20185 Min de Lecture

Dans le monde parfois sombre dans lequel nous vivons, il est essentiel de pouvoir s’évader du quotidien. Et pour bon nombre d’entre nous, rien ne vaut pour cela le grand écran… Surtout lorsqu’il suffit d’allumer sa télévision (merci, Netflix). Voici les mythes sur le piratage informatique qu’Hollywood nous a habitué à voir.

Une cyberattaque menée depuis la salle de bain d’un hôtel, ou une commande unique qui engendre la mise hors service de réseaux dans le monde entier, les scénarios sont bien souvent enjolivés, voire faussés. Nous avons compilé les plus grands mythes du piratage informatique, qui rendent fous les malheureux spectateurs doués de connaissances dans le domaine. Faites attention à ne pas lever les yeux trop haut au ciel, vous risqueriez une migraine.

1. Une interface graphique ? On n’a pas besoin d’une satanée interface graphique !

Ce mythe repose peut-être sur un fond de vérité, mais pratiquement toutes les séquences de piratage des séries ou des films récents impliquent un écran principalement noir et un flux de texte vert néon qui défile.

La ligne de commande représente évidemment un outil essentiel pour activer certains services avec une connexion à distance, mais nous ne sommes pas des sauvages. À l’ère des environnements de développement permettant aux programmeurs les plus novices de glisser-déposer des interfaces graphiques fantaisistes sur leur logiciel de fortune, vous pensez bien que les pirates disposent d’interfaces plus élégantes et intuitives qui rendent leurs plans diaboliques encore plus efficaces et fonctionnels. Ils devraient au moins se servir d’init 5, non ?

2. les cyberattaques sont totalement désorganisées

Levez la main si la description suivante correspond exactement aux pirates d’élite que vous avez pu voir sur grand écran :

  • Il vit dans un sous-sol crasseux
  • Il est entouré des restes de son dîner d’hier (voire de la semaine dernière)
  • Il ne possède aucune aptitude sociale
  • Il semble possible de compter sur les doigts d’une main le nombre d’heures qu’il passe dehors

Image fournie avec l’autorisation d’IMDB.

Warlock, le personnage de Kevin Smith dans Die Hard 4 : Retour en enfer vient tout de suite à l’esprit. Si Hollywood est très enclin à représenter le piratage comme une activité peu organisée et même antisociale, c’est n’est pourtant pas le cas. Vous avez déjà entendu parler du dark Web ? Eh bien, il s’agit en fait d’un réseau social géant (anonyme ou non) dédié à ces personnes.

Le piratage professionnel possède une structure étonnamment organisée. Des groupes parrainés aux cerveaux du piratage, derrière les plus grandes menaces en ligne se trouvent beaucoup d’argent, de pouvoir et de stratégie.

3. Le cyberpirate n’a que 30 secondes

Si les films que nous regardons étaient vraiment fondés sur la réalité, alors le piratage de haut vol représenterait le nouveau sport de l’extrême. La ligne de commande s’affiche, le texte est saisi et le décompte peut commencer. Oh, sans oublier le signal sonore qui retentit généralement à un moment comme si le suspense n’était pas déjà à son comble.

Mais il s’avère en fait que le le jeu du chat et de la souris de 30 secondes présenté par Hollywood est loin d’être représentatif du piratage. Avec les scripts automatisés et les immenses botnets, il ne requiert parfois que peu d’intervention. Nous allons mettre cela sur le compte d’un besoin de dramatisation, mais si vous êtes accro à l’adrénaline, nous vous conseillons d’oublier le piratage.

4. Seuls les membres de l’organisation Mensa peuvent postuler

Outre le stéréotype d’une élite du piratage au style de vie solitaire, la plupart des pirates sont décrits comme dotés d’une intelligence qui frise le génie. Il faut quand même un sacré QI pour parvenir à contrecarrer votre banal antivirus de bureau, non?

Eh bien, oui et non. S’il existe bien évidemment certains postes au sein de la hiérarchie du piratage réservés aux personnes exceptionnellement intelligentes, vous n’avez pas besoin d’appartenir à l’organisation Mensa pour exécuter des scripts achetés sur le dark Web. C’est d’ailleurs pour cela que l’on peut dire que le milieu du piratage est un monde dans lequel on embauche beaucoup à l’aveugle.

5. La magie des mots de passe instantanés

Petit exercice rapide : pensez à tous les films que vous avez vus au fil des années dans lesquels un mot de passe a été cracké. Maintenant, voyons si vous vous souvenez si l’un d’entre eux a résisté plus de 10 secondes.

Non ? Vous ne voyez pas ? Il s’agit en fait probablement de la bévue la plus exagérée de Hollywood en matière de piratage. Soit les gentils auraient bien besoin d’un cours intensif sur la sécurité de base des mots de passe, soit les méchants ont accès à des super-ordinateurs surnaturels.

Dans la réalité, les attaques en force de comptes système sont extrêmement longues lorsque des mots de passe corrects sont utilisés. En l’absence d’une utilisation intense de « rainbow tables » et d’un impressionnant manque de bon sens lors de leur création, les mots de passe ne sont pas aussi simples à trouver.

Pour être honnête, nous n’avons jamais attendu d’Hollywood que ses films et séries soient à 100 % réalistes. Ces mythes du piratage sont créés pour accentuer le drame et le suspense dans cette activité sinon bien peu grisante. Cependant, il faut souligner qu’ils restent un excellent moyen de rappeler que les méchants existent vraiment et tentent régulièrement de compromettre votre infrastructure. Qu’il s’agisse de serveurs cruciaux ou d’imprimantes négligées, la sécurisation de votre bureau et de l’ensemble de ses appareils représente une activité permanente à prendre au sérieux, même si tous ces mythes exagérés du cinéma ne vous impressionnent pas.

Tektonika Staff 10/25/2018 6 Min de Lecture

RGPD : Un guide rapide pour la sécurité de vos PC et imprimantes

Les conséquences d'une violation des données clients d'une entreprise peuvent être catastrophiques pour cette dernière, quelle que soit sa taille. Cela...

Admin Istrator 10/18/2018 4 Min de Lecture

Imprimez-vous en toute sécurité?

Protéger les données contre les pirates, les menaces internes et les tiers malveillants n'a jamais été facile. L'Internet des Objets (IoT) a donné aux...

Tektonika Staff 08/09/2018 6 Min de Lecture

La cyber-sécurité exploite l’apprentissage automatique pour …

Les chercheurs font rapidement progresser les capacités des intelligences artificielles, de sorte à assurer la surveillance constante et proactive...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un astérisque *.